Egalité professionnelle femmes-hommes

|

    Une égalité qui tarde à se réaliser

    Afin de réduire les inégalités professionnelles persistantes entre les femmes et les hommes, la loi sur les retraites de 2010 prévoit une pénalité financière pour les entreprises qui n’auraient pas négocié et mis en place des mesures concrètes. Un des objectifs de la Mission Rhône-Alpes pour l’égalité professionnelle confiée à l’Aract Auvergne-Rhône-Alpes est de les y aider.

    Les femmes représentent aujourd’hui la moitié de la population française active contre un tiers dans les années 1960. Cette parité numérique ne s’est accompagnée ni d’une mixité des emplois, ni d’une parité des positions socio-professionnelles :

    • la moitié des emplois occupés par les femmes reste concentrée sur 12 des 87 familles professionnelles ;
    • les femmes ne représentent que 39% des cadres, mais 62% des emplois non qualifiés ;
    • elles accèdent moins que les hommes à la formation continue ;
    • elles ont aussi des conditions d’emploi plus précaires : le temps partiel en particulier, féminin à 82%, occupe 30% des femmes contre 7% des hommes.

     

    Résultats de ces inégalités, les écarts de rémunération se maintiennent depuis 1997 : 27% tous temps de travail confondus et 16% pour le salaire horaire brut.

    Enfin, en raison des emplois qu’elles occupent, les femmes sont plus exposées que les hommes à certains risques professionnels comme les TMS (troubles musculo-squelettiques) ou les tensions au travail.

    L’égalité professionnelle est donc loin de s’être réalisée. Le bilan de la négociation collective sur ce sujet, pourtant obligatoire depuis 2001, reste timide. En 2010, à peine 10% des accords de branche et d’entreprise traitent de l’égalité professionnelle.

    Pour accompagner les initiatives en faveur de l’égalité professionnelle, les pouvoirs publics et les partenaires sociaux de Rhône-Alpes ont créé depuis 2008 la Mission d’animation régionale pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans les entreprises de la région Rhône-Alpes (Marep) et l’ont confiée à l’Aract Auvergne-Rhône-Alpes.