Formes d’emploi et de travail atypiques

|

    Nouvelles formes d’emploi et de travail : quels impacts ?

    Comment conserver les compétences dont l’entreprise a besoin, y compris en période de baisse d’activité ? Peut-on avec d’autres employeurs embaucher un(e) comptable, un(e) secrétaire ? En tant que représentant du personnel, quelle position adopter face au développement du temps partiel ou du télétravail ?

    On les appelle nouvelles formes d’emploi et de travail, formes d’emploi et de travail atypiques ou encore formes particulières. Ces différentes appellations regroupent les modalités d’emploi autres que les CDI (Contrats à Durée Indéterminée) et qui dérogent à la traditionnelle relation salarié-employeur. Parmi elles : le portage salarial, l’auto-entrepreneuriat, le prêt de personnel, la sous-traitance, le télétravail, le travail à temps partiel, le multisalariat…

    La diversification et la multiplication de ces formes de travail répondent à diverses préoccupations :

    • pour les entreprises : recherche de souplesse, de réactivité, de performance…
    • pour les salariés : recherche d’activité, d’évolution professionnelle, d’un meilleur équilibre avec la vie personnelle…
    • pour les acteurs du territoire : développement de l’attractivité, soutien à l’emploi.

    Pourquoi s’y intéresser ?

    Les entreprises ont recours aux formes d’emploi et de travail atypiques de plus en plus fréquemment et souvent au coup par coup : de l’intérim pour faire face à un surcroît d’activités, des CDD pour les remplacements, des missions en portage salarial pour une expertise… Pourtant ces formes d’emploi et de travail ne sont pas neutres. Elles peuvent avoir des effet sur la performance de l’entreprise, les relations de travail, le management, la sécurité, la GRH, les parcours ou encore le dialogue social.

    Aravis a animé pendant 3 ans un travail de réflexion sur les formes d’emploi et de travail impliquant les partenaires sociaux et les acteurs régionaux. L’objectif ? Evaluer à quelles conditions les formes atypiques d’emploi et de travail peuvent contribuer à la fois à la performance des organisations, à la sécurisation des parcours professionnels et à la qualité de vie au travail. Découvrir les ressources issues de ce travail.

     

    Offre de services

    Emplois mutualisés, temps partiels, travail à distance, intérim… vous mettez en oeuvre des “formes atypiques d’emploi et de travail” et vous vous interrogez sur leurs effets en termes de performance, de conditions de travail, de qualité de vie au travail ? Contactez-nous !

    Depuis 2014, l’Aract Auvergne-Rhône-Alpes vient en appui des pouvoirs publics, des partenaires sociaux et des acteurs relais territoriaux pour repérer les conditions à respecter pour que l’économie de proximité produise des emplois de qualité en prenant en compte les besoins des entreprises et les spécificités du territoire. Contact

    Ressources

    Ressources de l’Aract Auvergne-Rhône-Alpes

    Formes d’emploi et de travail atypiques pour des pratiques sécurisantes et performantes– Guide pratique. Aravis 2016. 28 pages
    Mutualiser des ressources humaines – Le prêt de personnel à but non lucratif : une forme atypique d’emploi et de travail –  Fiche pratique 27. Aravis. 2012. 6 pages
    Formes d’emploi et de travail atypiques, quelle sécurité pour les individus, quelle souplesse pour les entreprises ? Compte-rendu du séminaire, d’Aravis, du 19 septembre 2013 et interviews de partenaires sociaux
    Comptes-rendus des ateliers « formes d’emploi et de travail atypiques »  organisés par Aravis en 2011-2013
    Glossaire formes d’emploi et de travail atypiques
    Formes d’emploi et contrat de travail : variable issue du travail prospectif piloté par Aravis et Futuribles en 2010
    La gestion des ressources humaines de l’entreprise : variable issue du travail prospectif piloté par Aravis et Futuribles en 2010
    Articulation vie professionnelle, vie personnelle : variable issue du travail prospectif piloté par Aravis et Futuribles en 2010

    Autres ressources

    Les formes particulières d’emploi en France : un état des lieux. Documents de travail du centre d’économie de la Sorbonne. 2010. 58 pages