logo-passage.png

Le facteur environnemental contraint la société à penser toute activité comme ayant un effet dont il faut aujourd’hui tenir compte. Les modèles de pensée changent également le rapport des femmes et des hommes au travail. Ces enjeux invitent aujourd'hui l’entreprise à ne plus centrer son organisation sur sa seule production, mais à y intégrer ces évolutions.
Le projet « Passage » invite à un changement de regard et propose aux entreprises un espace d’étayage pour démarrer ou renforcer leur transition, en tenant compte de leurs enjeux socio-environnementaux, et de là où elles en sont.

Qu'est ce que le projet Passage ?
Etayer les transitions

> Développer un écotone
Le projet « Passage » propose de créer un espace qui permette ces transitions par un étayage reposant sur différentes ressources. Il ne s’agit pas « d’accompagner par une méthode particulière » ni « d’atteindre une norme », ni de « proposer des solutions miracles… » ; il s’agit de soutenir dans la durée les entreprises en proposant un espace d’échanges : les actions témoignées, les connaissances partagées, la réinterrogation de la place de chacun (acteurs de l’entreprise, experts, marchés clients, fournisseurs et environnement).

> Vers une entreprise renouvelée
Il s’agit d’encourager localement les initiatives et le passage à l’action vers la transition sociale et environnementale pour un mieux-vivre de l’entreprise, des personnes qui y travaillent et de son environnement immédiat comme plus lointain : un bien être dans le collectif de travail et son organisation et un bien être dans l’environnement préservé.

>> En savoir + : télécharger le dépliant de présentation du projet

Les étapes du projet et ses moyens

L’année 2019 a permis par la rencontre d’entreprises et de partenaires de conforter la pertinence du projet, et de démarrer un travail de co-construction. Un réseau de partenaires s’est ainsi constitué et se rencontre afin de définir un dispositif qui pourra être proposé aux entreprises. Le projet vise aussi à se développer avec un modèle de fonctionnement (gouvernance, modèle économique, intégration des questions sociales et environnementales) lui permettant d’être en cohérence avec ce qu’il promeut.

passage-etapes-v2_0.png
>> Les moyens déja engagés
Il s’agit de ceux des partenaires et entreprises contactés, pris sur leur fond propre ou via leur financement.

>> Les moyens nécessaires et les besoins futurs
En raison du caractère expérimental et novateur du projet, il est proposé de rechercher des financements pour l’expérimentation du dispositif.

>> Construire un nouveau modèle
L’objectif du projet est de dégager de la valeur ajoutée en cohérence avec un fonctionnement intégrant les besoins de l’environnement et des personnes, pour leur développement.
Il sera précisé au fur et à mesure de la construction du projet, le modèle économique qui permettra à la fois :

  • de dégager des externalités positives,
  • d’être adapté aux cadres de fonctionnements et contraintes des partenaires,
  • d’assurer sa subsistance.
Le financement

Le projet recherche actuellement des financements pour la phase expérimentale du projet, afin de couvrir les travaux effectués par le noyau de partenaires référents et les
contributeurs. Les fonds permettront de :

  • réaliser l’expérimentation du dispositif auprès d’un ou plusieurs échantillons d’entreprises et d’en réaliser le bilan,
  • donner les moyens aux partenaires de construire le dispositif dans ses contenus et modalités, en tenant compte des effets sociaux et environnementaux qu’il peut produire,
  • construire une gouvernance du projet et un modèle économique viables et permettant de devenir financièrement autonome,
  • construire l’essaimage du dispositif, voire du projet, et de le lancer.
Un projet partenarial d’(é)co-laboration...

partenaires-passage_0_0.png

Les partenaires référents (noyau) sont reconnus dans l’écosystème régional en termes de connaissance de l’entreprise, de ses questions sociales, de son environnement territorial.
==> Isara Lyon, Aradel, le CJD et l'Aract Auvergne-Rhône-Alpes

Les différents partenaires sont porteurs de compétences et d’expériences complémentaires sur les thématiques suivantes : environnementales, transition agricole, sociales, nouveaux modèles de gouvernance et acteurs de réseaux & du développement des entreprises ou des territoires.
Les types d’organisations porteuses de ces compétences sont les : universités et écoles, consultants, associations, institutionnels, réseaux d’entreprises ou de citoyens et entreprises & dirigeants.
==> Réseau Feve, Ciridd, Pôle éduction promotion santé environnement Auvergne-Rhône-Alpes, Sup Agro Montpellier, Anact, Aract Auvergne-Rhône-Alpes, bureau Uguet, Isara Lyon, Aradel, Rexia, Lou Bio, Condat.

Les bénéficiaires du second cercle sont les entreprises et dirigeants qui bénéficieront du dispositif proposé par le projet. Ils peuvent faire partie du réseau de partenaires, en transmettant leurs attentes et en validant les propositions de contenus et de modalités.

>> En savoir + : télécharger la fiche "Projet partenarial"

...ayant pour bénéfices

les_benefices-passage_0.png

Offre de services sur ce thème
Le dispositif d'accompagnement Passage

Vous êtes dirigeant et vous voudriez démarrer ou aller plus loin dans la transition socio environnementale de votre entreprise ?

Actualités sur ce thème
Lundi 30 Novembre 2020
Le secteur agricole ouvre la voie pour les transitions
Depuis plusieurs mois l’Aract propose des témoignages d’entreprises qui cherchent à articuler dans leur organisation et prise de décisions, les enjeux environnementaux et de Qualité de Vie au Travail. Cet article est un témoignage de chercheuses en ethnologie et en sociologie - Aurélie Javelle (SupAgro) et Hélène Brives (Isara) - qui observent depuis plusieurs années les transformations qui ont lieu chez les agriculteur.trices sur ces questions