Pictogrammes illustrant le management et travail : un cadre et une cadre, tableau avec graphique, réunion, bulles de dialogue, boussole...

 

Le constat que le management est un levier essentiel de la qualité de vie au travail est dorénavant largement partagé. Mais comment s’y prendre pour faire évoluer les pratiques afin qu’elles contribuent tout à la fois à la réalisation d’un travail de qualité, à la performance de l’entreprise et au bien-être des salariés ? Et comment faire pour que l’entreprise dans son ensemble assume ces transformations (pas seulement les manageurs) ?

  • Évolution des organisations et des formes de travail,
  • nouveaux enjeux économiques,
  • évolutions sociétales,
  • montée des risques psychosociaux,
  • difficultés rencontrées par les manageurs eux-mêmes pris entre « le marteau et l’enclume »...

Un ensemble d’évolutions récentes invitent les entreprises à repenser la place du management afin qu'il soit moins descendant, moins occupé par le rendu de compte et l'application des procédures, plus à l’écoute des équipes et en mesure d'accompagner les changements…

Faire évoluer les pratiques managériales oui, mais dans quelle direction ?

Le réseau Anact-Aract défend l’idée que la possibilité pour le management de soutenir les équipes dans la réalisation de leur travail est un levier-clé d’amélioration de la QVT et de la performance. Faire un management de qualité revient ainsi à "manager le travail". 

Mise en place d'espaces de discussion sur le travail, accompagnement des projets de changement par des démarches participatives, coopération et soutien entre manageurs… Le management du travail repose ainsi sur des pratiques concrètes permettant de mieux prendre en compte les façons de travailler à tous les niveaux de l’entreprise et des façons de mieux associer les salariés.

L'innovation managériale, c'est...

" Innover c’est passer d’un management centré sur le contrôle des résultats à un management centré sur la régulation du travail. Pour aller dans ce sens, il est nécessaire d’agir sur l’ensemble du système de management et pas seulement sur les comportements ou les compétences managériales. Considérer le management comme un travail à part entière est une première piste pour progresser."

Patrick Conjard, chargé de mission Anact, auteur de l’ouvrage "Management du travail, une alternative pour améliorer bien être et efficacité au travail", édition de l’Anact, 2015.

Manager le travail, ça s’apprend !

Les initiatives visant à mieux former les manageurs au facteur humain, à la qualité de vie au travail ou encore à l'analyse du travail se développent (voir le Livre Blanc Apprendre à manager le travail de l'Anact) mais au global ces sujets semblent encore insuffisamment intégrés dans les formations initiales et continues des encadrants.

Si la question de la formation est centrale pour favoriser un management de qualité, ce n’est de plus pas la seule. La manière dont l’entreprise recrute, intègre, appuie ses manageurs au quotidien, facilite leur propre activité et surtout faire vivre une ligne managériale cohérente (de la gouvernance à l’encadrement intermédiaire en passant par le comité de direction) en matière d’articulation de la performance et de la QVT est une autre dimension essentielle pour progresser en matière de management.

Actualités sur ce thème